Au début des années 2000, après avoir expérimenté plusieurs compacts numériques de première génération, j'ai connu un véritable déclic avec l'acquisition d'un Nikon coolpix 5000 d'occasion. Pour la première fois, je pouvais expérimenter un réglage manuel souple et complet.

C'était le début d'une grande passion qui me fera me tourner vers les reflex auxquels je reste fidèle (qu'ils soient Plein Format ou APS-C), malgré la grande qualité de certains hybrides.

Les années passant, mon activité s'est accentuée progressivement et croît de plus en plus rapidement : les investissements matériels, l'intérêt pour le développement numérique, la diffusion des photos, les shootings pour des personnes ou des associations ... Tout cela a ajouté du volume et de l'épaisseur à ma grande passion.

Revendiqué très longtemps amateur, et par conséquent refusant toute spécialité pour mieux toucher à tout, je me sens plus mur aujourd'hui et comprends que j'ai achevé mon cycle découverte avec ses quelques erreurs essentielles derrière moi. 
Je crois que tous les passionnés passent par des expérimentations pour maîtriser les outils; par des phases d'acquisitions boulimiques de matériel et objectifs pour savoir comment avoir le poil de mouche le plus piqué avec le plus beau flou, ou en imaginant qu'un filtre fera n'importe quoi sauf ce qu'on espérait de lui. Je ne regrette rien de cette période, qui reste récente : on apprend plus de ses erreurs que de ses réussites hasardeuses, même si la chance peut aussi être un facteur de progression.
Aujourd'hui, j'utilise un mélange de zooms et focales fixes typées, que je connais et qui me permet sereinement de continuer à pratiquer tout types de photographies, du petit insecte aux étoiles lointaines, du long temps de pose à la capture de l'instant magique du geste sportif.
Si je ne revendique pas de spécialité, les aspect qui unifient mon travail sont la spontanéité à la prise de vue, une utilisation parcimonieuse et réfléchie de mes objectifs à forte identité, et un développement qui se veut naturel. 
En ce sens je tiens à représenter l'instant capturé le plus fidèlement possible, plutôt que d'obtenir un effet "waouh" provoqué par des transformations psychédéliques accessibles en quelques clics,

Merci de m'avoir lu,

Lénaïck DANIEL

You may also like / Vous allez aussi aimer